NumeriKare : quelques réactions ...

Le lancement de NumeriKare mardi passé a suscité beaucoup de réactions. Des plus laconiques, comme «Excellente initiative»,  «projet au top», «passionnant et futuriste. La SF en réalité!»… aux plus développées, comme celles de LifetechBrussels, de Vincent Keunen, du Dr David Simon ou encore du CIUM. Petit florilège de quelques réactions.

« Je suis heureuse que le secteur de l’E-santé dispose d’une newsletter qui lui soit dédiée. L’écosystème se développe rapidement, de nouvelles entreprises se créent autour d’innovations développées par des médecins, dans des hôpitaux, dans des universités, … Il est important pour le monde médical de pouvoir suivre ces avancées technologiques, parce qu’une innovation en entraine une autre et bénéficie toujours aux patients. » explique Azèle Mathieu, manager du cluster lifetech.brussels

"La transformation du secteur de la santé est inéluctable et profonde. L'e-santé est une des composantes importantes de cette transformation et contribue à mettre le patient au centre du système. NumériKare va alimenter les débats, faire entendre de mutiples points de vue, présenter les avancées de startups, faire la part belle aux innovations. Parce que les entreprises, petites ou grandes, doivent continuer à innover pour être prêtes au moment opportun. » explique Vincent Keunen, fondateur d’Andaman7 

« Une lettre d’information consacrée aux nouvelles technologies spécialement destinée aux médecins devrait offrir une synthèse objective de l’actualité dans ce domaine dans un langage qui leur est accessible.  La plupart des sources d’information sont le plus souvent soit des hagiographies d’institutions ou de sociétés commerciales qui en financent la rédaction, soit des publications spécialisées rédigées dans des termes incompréhensibles pour le médecin de terrain.  Ces deux écueils contribuent à entretenir l’indifférence voire la méfiance des médecins à l’égard des nouvelles technologies.  Il faudra les rassurer et susciter leur intérêt tout en restant à l’écoute de leur vécu devant le défi que représente les technologie de l’information et de la communication.  Un projet ambitieux. J’ai regardé votre première édition.  Félicitations, du beau boulot !  J’ai lu trois articles, c’est bon signe ;-) » confie David Simon, un généraliste expert dans le domaine de l’informatique médicale

« Personnellement, étant un futur médecin chercheur et sceptique je me suis intéressée à la médecine connectée en 2016, lorsque Tim Cook, le CEO d’Apple, présentait au monde le lancement d’une étude révolutionnaire du département de Cardiologie de l’Université d’Harvard : les patients atteint de fibrillation auriculaire recevaient un Apple Watch et leurs paramètres (notamment, la fréquence cardiaque) étaient contrôlés constamment par les chercheurs (…) J’ai alors saisi quel était l’enjeu de l’e-médecine : l’utilisation d’outils connectés pour replacer le patient au centre de soins plus humains et personnalisés. J’ai donc été ravi de découvrir numerikare.be, un média Made In Belgium dédié à l’e-santé. L’enjeu est d’autant plus important au vu du fait que Numerikare s’introduit dans la scène médiatique lorsque la Belgique se trouve en à un carrefour politico-professionnel crucial dans l’histoire de la médecine moderne : intégrer l’e-santé aux pratiques de l’EBM courantes (et tester sa validité) où se réfugier dans un conservatisme dogmatique. » explique Giovanni Briganti , Co Président du Comité Inter Universitaire des étudiants en Médecine.(CIUM)

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.