Dépression et rhumatisme inflammatoire: quand les cytokines
chantent le blues…

Si, dans la population générale, l’incidence de la dépression est de 5 à 10%, elle est plus importante en cas de maladies auto-immunes (15 à 40%) (1) et est la plus fréquente des comorbidités rencontrées chez les patients souffrant d’arthrite rhumatoïde. Ce qui pose la question...

Vous souhaitez continuer à lire cet article ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.