«L’hypocaféinémie», biomarqueur précoce de la maladie de Parkinson?

Une étude toute récente publiée dans Neurology (1) a mesuré les taux sériques de la caféine et de 11 de ses métabolites chez 108 patients atteints de maladie de Parkinson et 31 sujets sains du même âge, tous consommateurs de café et de thé. Ces taux étaient significativement...

Vous souhaitez continuer à lire cet article ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.