Risque cardio-cérébrovasculaire: le traitement hormonal de la ménopause dédouané (enfin presque!)

Selon deux travaux récents, il apparaît d'une part, que chez les femmes traitées il n'y a pas d'augmentation du risque d'AVC, voire un effet protecteur, à condition d'être démarré tôt, d'autre part, qu'il vaut mieux rester sous traitement jusqu'à 60 ans.

Le premier travail a été...

Vous souhaitez continuer à lire cet article ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.